STATUTS DU COMITÉ DE VENDÉE DE HANDBALL

 

TITRE 1 : BUT ET COMPOSITION

 

ARTICLE 1 :

L’association dite « Comité de Vendée de Handball «  fondée en 1965 a pour objet :

1) de rassembler toutes les associations sportives faisant pratiquer le Handball sur le territoire de compétence défini par les dispositions législatives et réglementaires en vigueur et correspondant au département de la Vendée.

2) d’organiser, de développer et de contrôler la pratique (qualitative et quantitative) du Handball sur le territoire ci-dessus défini.

3) d’entretenir toutes relations utiles avec les autorités de tutelle, le Comité Départemental Olympique et Sportif de Vendée, les Fédérations multisports ou affinitaires et les collectivités territoriales départementales.

Le Comité de Vendée de Handball s’interdit toute discussion ou manifestation présentant un caractère politique ou confessionnel.

Sa durée est illimitée.

Il a son siège à la Maison des Sports, 202 Bd Aristide Briand, 85000 La Roche sur Yon qui peut être transféré par décision du Conseil d’Administration.

Le Comité de Vendée a été déclaré à la Préfecture de La Roche sur Yon sous le n°02020 le 12 juillet 1965 (J.O . 21 juillet 1965).

 

ARTICLE 2 :

Le Comité se compose :

– des associations sportives, constituées conformément aux dispositions de la loi du ler juillet 1901, affiliées à la Fédération Française de Handball et dont le siège social est situé sur le territoire de son ressort, défini à l’article 1.

Il comprend également : 1) A titre individuel, des personnes physiques dont la candidature est agréée par le Conseil d’Administration Départemental et auxquelles une licence est délivrée par la Ligue. 2) Des membres d’honneur et des membres bienfaiteurs, titres décernés par le Conseil d’Administration Départemental à des personnes rendant ou ayant rendu des services reconnus au Comité. Remarque : Aucun membre de l’association n’est personnellement responsable des engagements contractés par elle. Seul le patrimoine de l’association de ses engagements, sauf faute personnelle, négligence grave ou délit de gestion qui mettrait alors en cause l’adhérent fautif.

 

ARTICLE 3 :

Les associations sportives affiliées contribuent au fonctionnement du Comité par :

1) le paiement d’une cotisation annuelle dont le montant est fixé chaque année par l’Assemblée Générale sur proposition du Conseil d’Administration pour la saison sportive suivante.

2) la souscription d’abonnements au journal officiel départemental « Vendée HandBall »

dont le nombre et le montant unitaire sont fixés par le Conseil d’Administration du Comité pour chaque saison sportive.

3) le paiement d’une part sur les licences dont le montant, variable en fonction des catégories d’âge, est fixé chaque année par l’Assemblée Générale, sur proposition du Conseil d’Administration.

4) le paiement des droits d’engagement et de participation administrative aux diverses compétitions organisées par le Comité dont le montant est fixé chaque année par l’Assemblée Générale, sur proposition du Conseil d’Administration. Les membres honoraires et les membres admis à titre individuel peuvent participer, également, financièrement au fonctionnement du Comité par le paiement d’une cotisation dont le montant est, au minimum, celui d’une licence délivrée aux pratiquants de plus de 17 ans.

 

ARTICLE 4 :

La qualité de membre du Comité se perd :

1) par la démission qui, s’il s’agit d’une personne morale, doit être décidée dans les conditions prévues par les statuts de la Fédération Française de Handball.

2) par la radiation prononcée selon les dispositions décrites par le Règlement Intérieur Fédéral, le Règlement Disciplinaire et le Règlement Disciplinaire particulier en matière de lutte contre le dopage, pour non paiement de la participation financière au fonctionnement du Comité ou pour tout motif grave.

3) par le refus de reconduction d’affiliation prononcé par la Fédération Française de Handball, sur proposition du Comité, et après avis de la Ligue concernée.

 

ARTICLE 5 :

Les sanctions disciplinaires applicables aux associations sportives affiliées, aux membres licenciés de ces associations et aux membres admis à titre individuel figurent dans le Règlement Disciplinaire Fédéral et  doivent être choisies parmi les mesures ci-après :

Avertissement

Blâme

Pénalités sportives

Pénalités pécuniaires

Suspension

Révocation

Radiation

Inéligibilité à temps aux organismes dirigeants Les procédures d’exercice du pouvoir disciplinaire à l’encontre des associations sportives affiliées à la Fédération Française de Handball, des membres licenciés de ces associations et des membres admis à titre individuel, sont fixées par le Règlement Intérieur de la Fédération Française de Handball et par le Règlement Disciplinaire Fédéral.

 

ARTICLE 6 :

Les moyens d’action du Comité sont :

1) L’organisation de compétitions sportives départementales et l’attribution de titres de champions

départementaux. 2) La formation de sélections départementales en vue de compétitions ou de manifestations nationales organisées par les autres Comités Départementaux, les Ligues et la Fédération.

3) L’organisation de conférences, cours, colloques, stages, etc…

4) La publication d’un bulletin départemental d’informations officielles, de règlements et de documents techniques. 5) L’attribution de prix et récompenses en nature. 6) L’organisation de manifestations liées au développement du handball en Vendée (minihand, hand

adapté, sandball etc.). 7) Le développement de la pratique du handball en milieu scolaire (Ecoles primaires, Sections Sportives etc.).

 

TITRE 2 : L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

ARTICLE 7 :

L’Assemblée Générale du Comité se compose des associations sportives affiliées à la Fédération, ayant leur siège sur le territoire de compétence du Comité de Vendée.

Chaque association délègue à l’Assemblée Générale du Comité un représentant spécialement élu à cet effet.

Peuvent être seules déléguées des personnes majeures, jouissant de leurs droits Civiques et licenciées dans l’association sportive qu’elles représentent.

Le vote par correspondance n’est pas admis.

Le vote par procuration est admis. Une association sportive peut donner procuration au délégué d’une autre association pour le représenter et prendre part aux votes sanctionnant les différents débats. La procuration est sollicitée par le Président de l’association demandeur et accompagnée des droits dont le montant est fixé chaque année par l’Assemblée Générale. Un délégué d’une association sportive ne peut représenter qu’une association en plus de celle où il est licencié.

Chaque association dispose d’un nombre de voix défini de la façon suivante :

de 7 à 20 licenciés : l voix de 21 à 50 licenciés : 2 voix de 51 à 100 licenciés :  3 voix de101 à 150 licenciés : 4 voix de 151 à 200 licenciés : 5 voix de 201 à 500 licenciés : 1 voix supplémentaire par 50 ou fraction de 50 de 501 à    1000 licenciés : 1 voix supplémentaire par 100 ou fraction de 100 L’Assemblée Générale est convoquée par le Président du Comité.

 

Elle se réunit au moins une fois par an à une date fixée par le Conseil d’Administration. En outre, elle se réunit chaque fois que sa convocation est demandée par la moitié, au moins, des membres du Conseil d’Administration ou par un tiers des associations sportives affiliées, représentant au moins le tiers des voix.

L’ordre du jour est fixé par le Conseil d’Administration.

L’Assemblée Générale ne peut délibérer que si la moitié au moins de ses membres, représentant au moins la moitié des voix, sont présents.

Si ce quorum n’est pas atteint, l’Assemblée Générale est à nouveau convoquée sur le même ordre du jour, à sept jours, au moins, d’intervalle et délibère alors sans condition de quorum.

La politique générale propre au Comité doit répondre aux orientations spécifiques adoptées par l’Assemblée Générale Fédérale et déclinées par le projet régional.

Elle entend chaque année les rapports sur la situation morale et financière du Comité et sur la gestion du Conseil d’Administration.

Elle approuve les comptes de l’exercice clos et vote le budget de l’exercice suivant.

Elle délibère sur les questions mises à l’ordre du jour, notamment les projets définis par les Commissions Départementales et les propositions émanant des associations sportives affiliées.

Elle pourvoit, s’il y a lieu, au renouvellement des membres du Conseil d’Administration et à l’élection du Président et du Vice Président Délégué en vote groupé.

Peuvent assister à l’Assemblée Générale, avec voix consultative, les membres du Conseil d’Administration non représentants de leur club, les Conseillers Techniques Fédéraux, et, sous réserve de l’autorisation du Président, les agents rétribués du Comité.

L’Assemblée Générale est seule compétente pour se prononcer sur les acquisitions, les échanges et les aliénations de biens immobiliers, sur la constitution d’hypothèques et sur les baux de plus de neuf ans.

Le rapport moral, le rapport financier et le procès-verbal de l’Assemblée Générale sont adressés chaque année à la Fédération Française de Handball, à la Ligue d’appartenance, aux associations sportives affiliées, aux autorités de tutelle et aux partenaires institutionnels du Comité, notamment les collectivités territoriales correspondantes.

 

TITRE 3 : ADMINISTRATION GÉNÉRALE

SECTION 1 : LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

ARTICLE 9 :

9.1 – Le Comité Départemental de Vendée de Handball est administré par un Conseil d’Administration comprenant 24 membres, qui exercent l’ensemble des attributions que les présents Statuts n’attribuent pas à l’Assemblée Générale ou à un autre organe du Comité.

9.2 – Les membres du Conseil d’Administration sont élus au scrutin plurinominal, à bulletin secret, par l’Assemblée Générale, composée selon les dispositions de l’article 7, à la majorité absolue au premier tour ou à la majorité relative au deuxième tour, pour une durée de 4 ans. Ils sont rééligibles. Le Conseil d’Administration ne peut compter plus de trois membres licenciés en pratique traditionnelle pour le compte d’une même association sportive affiliée.

9.3 – Peuvent seules être élues au Conseil d’Administration des personnes majeures jouissant de leurs droits civiques, respectant les conditions énoncées à l’article 14 des statuts de la Fédération Française de Handball, licenciées à la FFHB et adhérentes d’une association sportive dont le siège est situé sur le territoire du Comité, ou, si elles sont membres à titre individuel, domiciliées sur le territoire du Comité.

Ne peuvent être élus : 1° Les personnes de nationalité française condamnées à une peine qui fait obstacle à leur inscription sur les listes électorales ; 2° Les personnes de nationalité étrangère condamnées à une peine qui, lorsqu’elle est prononcée contre un citoyen français, fait obstacle à son inscription sur les listes électorales ; 3° Les personnes à l’encontre desquelles a été prononcée une sanction d’inéligibilité à temps pour manquement grave aux règles techniques du jeu constituant une infraction à l’esprit sportif.

9.4 – Le Conseil d’Administration doit comprendre :

-au moins autant de membres féminins que le Comité compte de licenciées féminines par rapport à son effectif total, à raison d’un siège par tranche de 10 % entamée. (Licences évènementielles non comptabilisées)

9.5 -En cas de vacance au sein du Conseil d’Administration, il est pourvu au remplacement des membres intéressés lors de la plus proche Assemblée Générale. Les mandats des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devait normalement se terminer le mandat des membres remplacés.

 

ARTICLE 10 :

L’Assemblée Générale peut mettre fin au mandat du Conseil d’Administration du Comité avant son terme normal par un vote intervenant dans les conditions suivantes :

1) l’Assemblée Générale doit être convoquée à cet effet sur la demande du tiers au moins de ses membres représentant au moins le tiers des voix.

2) La réunion de l’Assemblée Générale ne peut avoir lieu que quinze jours au moins et deux mois

au plus tard après le dépôt de la demande au siège du Comité.

Les deux tiers des membres de l’Assemblée Générale doivent être présents.

3) La révocation du Conseil d’Administration doit être votée au scrutin secret, à la majorité absolue des suffrages valablement exprimés et des bulletins blancs. Elle entraîne sa démission et le recours à de nouvelles élections dans le délai maximum de deux mois.

 

ARTICLE 11 :

Le Conseil d’Administration se réunit sur convocation du Président, sauf exception o